Mise à jour – Groupe de travail du CDAC chargé de la réponse au rapport de la Commission de vérité et réconciliation (GT-CVR) – Février 2017

Le mandat du Groupe de travail du CDAC chargé de la réponse au rapport de la Commission de vérité et réconciliation (GT-CVR) consiste à examiner les politiques d’archives et les pratiques exemplaires appliquées au Canada, et à identifier des obstacles potentiels aux efforts de réconciliation entre la communauté archivistique canadienne et les responsables des documents autochtones. Lorsque les résultats de l’examen seront connus, le Groupe de travail collaborera avec ses partenaires des collectivités autochtones en vue de formuler une réponse concrète à ces recherches, qui deviendra alors les assises d’un cadre de réconciliation et de décolonisation pour les archives canadiennes. Fort de cet examen, le Groupe de travail travaillera en collaboration. Voici donc un résumé du Plan d’action (v. 5) du GT-CVR présenté au Comité directeur du CDAC le 30 janvier 2017, qui décrit les activités spécifiques et les échéanciers des membres du GT-CVR dans la poursuite de ce mandat.

Résumé des activités prévues :

*    À compter du 23 janvier 2017, les membres du GT-CVR amorceront leur collaboration pour les tâches confiées à leurs équipes respectives. Les premières activités viseront l’identification et la sollicitation d’un soutien financier de la part de partenaires institutionnels et d’organismes de financement potentiels. Si nous obtenons ce financement, les fonds serviront aux frais de déplacement engagés pour l’approche communautaire et pour que les membres du GT-CVR puissent organiser un atelier de dialogue sur la réconciliation intitulé « L’histoire compte » au Centre national pour la vérité et réconciliation, ce qui contribuera à les sensibiliser au patrimoine du système des pensionnats indiens.

*    Les activités initiales porteront également sur le développement et la diffusion d’un sondage en ligne à la communauté archivistique canadienne en vue de connaitre ses perspectives / exigences / questions / préoccupations / espoirs de réconciliation dans un contexte archivistique canadien, et d’obtenir des modèles de politiques ou de protocoles qu’utilisent les archivistes canadiens pour décoloniser l’accès institutionnel aux fonds d’archives et leur description.

*    Les membres des équipes du GT s’affaireront aussi à identifier et élaborer des protocoles de communication appropriés et une stratégie d’information détaillée en prévision des initiatives collaboratives de mars à juin 2017 avec les collectivités et organisations autochtones du Canada. Nous espérons que ces initiatives inciteront de nombreux responsables de documents autochtones à la collaboration et qu’ils accepteront de collaborer avec nous en vue de l’élaboration conjointe d’un projet de protocole et de principes.

*    Par la suite, nous effectuerons une recherche documentaire portant sur le discours archivistique national et international tenu en matière de réconciliation, ainsi que tout discours pertinent tenu par d’autres professions (à savoir la bibliothéconomie, les études muséales, le travail social, etc.) afin de mettre en valeur ce qui a déjà été fait relativement à la réconciliation, les réussites et les échecs, ainsi que les stratégies de décolonisation qui pourraient réussir dans un contexte archivistique canadien.

*    Après la recherche documentaire, les membres des équipes du GT-CVR communiqueront avec les auteurs et les contributeurs de ce discours afin de bien cerner la manière dont les travaux menés en vue de la réconciliation se poursuivent, ou non, aujourd’hui. Les experts culturels autochtones identifiés lors des activités de rayonnement communautaire, et qui sont disposés à travailler dans ce sens avec les membres d’équipe du GT-CVR, seront également consultés dans ce processus de dialogue.

*    Les données recueillies au moyen du sondage, des activités de rayonnement communautaire, de la recherche documentaire et des dialogues de suivi seront ensuite « distillées » et deviendront le fondement des Protocoles et principes. Lorsque l’équipe désignée du GT-CVR aura rédigé ces documents en collaboration avec nos partenaires autochtones, que tout le GT-CVR les aura validés, le projet de Protocole et de principes sera alors distribué à la communauté archivistique canadienne et aux collectivités autochtones pour obtenir leurs commentaires. La diffusion de cette ébauche est provisoirement prévue pour le début du mois d’avril 2018 et la conclusion de ce processus itératif, pour la fin mai 2018.

*    Un rapport énonçant la méthodologie de recherche et les constatations, une liste de recommandations ainsi que la version finale du Protocole et les principes, sera remis au Comité directeur du CDAC au plus tard à la fin septembre 2018. Une fois approuvée, toute la documentation sera diffusée publiquement à l’ensemble de la communauté archivistique canadienne ainsi qu’aux collectivités et organisations autochtones du Canada.

*    Nous reconnaîtrons et remercierons formellement nos partenaires, les collectivités et organisations autochtones qui ont collaboré avec nous durant tout ce processus.

*    Nous prévoyons que le travail du GT-CVR sera terminé d’ici la réunion d’octobre 2018 du Comité directeur du CDAC.

Si vous désirez soumettre des commentaires/questions/préoccupations au GT-CVR, n’hésitez surtout pas à communiquer avec moi.

Cordialement,

Erica Hernández-Read, Présidente

Au nom du Groupe de travail chargé de la réponse au rapport de la Commission de vérité et réconciliation Comité directeur des archives canadiennes

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s